prix, date de sortie, fiche technique, jeux, tout savoir sur la console portable de Valve

Le Steam Deck est une console portable de Valve, plus puissante que la Nintendo Switch et qui pourra aussi être branchée à un moniteur ou un téléviseur. Véritable PC nomade doté d’un écran et de contrôleurs, elle doit pouvoir faire tourner n’importe quel jeu Steam, et plus encore. 

Crédit : Valve

Valve n’a pas toujours été très heureux quand il est question de produits hardware. Le Valve Index est une référence des casques de réalité virtuelle, mais sa manette Steam Controller ou le Steam Link ont constitué des échecs pour le géant du jeu vidéo sur PC. Mais le groupe de Gabe Newell, pourtant pas le plus entreprenant de l’industrie, continue de tenter sa chance avec une proposition que l’on n’attendait pas forcément : une console portable.

L’annonce de Steam Deck est arrivée de presque nulle part. Fin mai, une première fuite nous donnait quelques indices, le code source du client bêta de Steam révélant l’existence d’un projet Neptune ou SteamPal. Mais très peu d’informations avaient fuité. Et on n’attendait sûrement pas Steam Deck au beau milieu de l’été, avec comme toujours une communication à la Valve : pas de conférence flamboyante de présentation, mais un simple communiqué, une page produit et une FAQ. Sobre. Mais pourquoi faire plus lorsque l’on peut faire la publicité de son produit directement sur Steam ?

Ce lancement surprise du Steam Deck soulève dans tous les cas de nombreuses questions, auxquelles nous allons nous efforcer de répondre dans ce dossier.

Quand sort Steam Deck ?

Valve a fait savoir que les premières commandes de Steam Deck seront honorées dans le courant du mois de décembre, sans communiquer de date de sortie exacte. Il est possible de réserver la console dès le 16 juillet 2021 à 19 heures, mais il faut pour cela s’acquitter de frais de réservation d’un montant de 4 euros. Cette somme sera ensuite déduite du prix de l’appareil une fois que vous l’achèterez véritablement. Il n’y a pas de système de précommande traditionnel pour ce produit, les consommateurs  seront seulement prévenus par email quand Steam Deck est disponible suivant l’ordre des réservations.

Autre élément à prendre en considération, les premières 48h de l’ouverture des réservations, seuls les comptes Steam ayant réalisé au moins un achat sur la plateforme avant juin 2021 auront la possibilité de réserver, dans la limite d’un exemplaire par compte. Les utilisateurs qui n’ont pas effectué d’achat sur Steam avant cette date devront attendre le dimanche 18 juillet à 19 heures. Une réservation annulée dans les 30 jours est remboursée via le moyen de paiement que vous avez utilisé. Après 30 jours, elle est remboursée sur le portemonnaie Steam.

Toutes ces mesures ont été prises pour éviter le phénomène de scalping, qui a durement touché les cartes graphiques Nvidia et la PS5 notamment. Il consiste à acheter la totalité des stocks disponibles d’un produit dont la demande est forte pour créer une pénurie et ainsi les revendre au prix fort.

Combien coûte Steam Deck ?

Le prix de la console portable de Valve sera sans aucun doute l’un des principaux freins à son acquisition chez bon nombre de joueurs. Voici les tarifs annoncés pour Steam Deck pour chaque configuration disponible :

  • 419 euros avec stockage 64 Go eMMC et étui de transport
  • 549 euros avec stockage 256 Go SSD NVMe, étui de transport et bundle de profil exclusif de la communauté Steam
  • 679 euros avec stockage 512 Go SSD NVMe, étui de transport, bundle de profil exclusif de la communauté Steam, verre avec traitement antireflet de qualité supérieure et thème de clavier virtuel exclusif

Steam Deck est donc bien plus cher que la Nintendo Switch OLED, la tout récemment annoncée révision de la console hybride, même dans sa version la plus abordable. De plus, Valve n’inclut pas la station d’accueil avec l’appareil, il faut l’acheter à part à un prix qui n’a pas encore été annoncé. On se retrouve même avec des tarifs supérieurs aux consoles de nouvelle génération, les PS5 et Xbox Series X, pour les modèles les plus intéressants en termes de stockage.

Quelle ergonomie pour la console Steam Deck ?

Le design de la console a de quoi étonner, et des doutes sur le confort de la prise en main sont à émettre en observant Steam Deck, même si l’on attendra de l’avoir en main pour se forger une opinion définitive. Les deux sticks analogiques sont positionnés de part et d’autre de l’écran, de façon symétrique. À la gauche du stick gauche, on retrouve la croix directionnelle, à la droite du stick droit les quatre touches A, B, X et Y. Tous ces contrôles paraissent un peu haut, et la disposition des boutons et de la croix si proches des sticks laisse songeur. Sans déplacer ses mains, on a l’impression que les pouces vont souffrir pour aller de l’un à l’autre. L’ergonomie pose vraiment question.

Steam Deck
Crédit : Valve

En dessous des joysticks, sont positionnés des trackpads, très précis selon Valve, avec sensibilité à la pression pour configurer la force appliquée aux clics, de forme carrée, d’une dimension de 32,5 mm et dotée du retour haptique. On remarque qu’ils sont situés à un endroit stratégique, là où les pouces vont naturellement s’apposer, et où on aurait pu s’attendre à plutôt voir les joysticks. Un choix de design qui laisse penser que Valve accorde une grande importance à ces pavés tactiles, qui seront utiles pour naviguer comme avec une souris.

Et pas seulement pour naviguer d’ailleurs. Valve promet que le trackpad peut “vous donner un avantage concurrentiel lorsque vous jouez à des jeux FPS rapides”. Une affirmation qui ne veut rien dire quand elle vient du développeur d’un certain Counter Strike. La latence des pavés tactiles est 55% inférieure à celle du Steam Controller, apprend-on. IGN a déjà pu prendre en main la console et indique que la sensation est proche de celle procurée par une souris, mais nous restons sceptiques sur ce point. Bonne nouvelle, ils peuvent être mappés pour créer des commandes macros.

Valve annonce la présence d’un gyroscope et d’une centrale inertielle (IMU) pour gagner en précision en ajustant la position physique de l’appareil plutôt qu’en utilisant un stick analogique ou un trackpad.

Steam Deck
Crédit : Valve

Sur la tranche supérieure de la console, nous avons bien entendu nos gâchettes R1/L1 et R2/L2. Le contrôle du volume se fait depuis là également, tout comme le bouton de marche/arrêt. Les power users auront même des contrôles supplémentaires à disposition pour mettre à contribution les annulaires, voire les auriculaires, avec comme sur les manettes Xbox Elite, des boutons poignées au dos, R4/L4 et R5/L5, qui paraissent tout de même moins facilement atteignables que sur le gamepad de Microsoft.

La prise audio jack 3.5mm ainsi que le connecteur USB-C pour la recharge sont tous deux situés sur la partie supérieure de l’appareil, autour du ventilateur, ce qui s’avère souvent plus pratique à gérer qu’une telle connectique dans l’espace inférieur lorsque l’on veut jouer avec la console branchée au secteur et/ou avec un appareil audio filaire connecté. Le slot pour carte microSD est quant à lui en bas.

Steam Deck
Crédit : Valve

Les dimensions annoncées sont de 298 mm × 117 mm × 49 mm, pour un poids de 669 grammes environ. À titre de comparaison, la Nintendo Switch pèse un peu moins de 400 grammes avec les Joy-Con attachés.

Steam Deck : quelle est la qualité de l’écran ?

Jouer à des jeux AAA récents sur une console portable oui, mais en bonne qualité, c’est plus compliqué. La dalle LCD, qui est collée optiquement pour une meilleure lisibilité, affiche une définition de seulement 1280 × 800 pixels bien en dessous du standard Full HD 1080p. Certes, cela peut suffire sur un écran de 7 pouces si on ne joue pas avec la console trop proche des yeux, mais cela peut sembler pauvre lorsque l’on compare aux 1280 x 720 pixels de la Switch, qui s’expliquent par le manque de puissance du hardware. Or, Steam Deck semble suffisamment puissant pour afficher une qualité d’image supérieure sur certains jeux. Même pour regarder des vidéos ou d’autres tâches que le gaming, bénéficier d’un meilleur écran aurait été intéressant.

L’écran, tactile, se présente au format 16:10 et affiche une fréquence de rafraichissement de 60 Hz. Valve annonce une luminosité de 400 nits, ce qui est mieux que sur la Switch, avec un capteur de luminosité ambiante pour adapter automatiquement la brillance de la dalle en fonction de l’environnement.

Steam Deck
Crédit : Valve

Quelles sont les performances de Steam Deck ?

Steam Deck vise clairement des performances bien supérieures à celle de la Nintendo Switch. Et pour ce faire, Valve a mis les moyens en matière de spécifications techniques. La console est en effet équipé d’une puce conçue en partenariat avec AMD. Celle-ci dispose d’un CPU 4-core, sous architecture Zen 2, comme les PS5 et Xbox Series X et S, cadencé à jusqu’à 3,5 GHz. Le GPU profite quant à lui de l’architecture RDNA 2 d’AMD, ainsi que de 8 unités de calcul, pour une puissance brute de 1,6 Tflop.

De quoi mettre une claque à la Nintendo Switch et, selon Valve, de faire tourner n’importe quel jeu AAA actuel. Mais il n’est pas possible de comparer les performances de Steam Deck à celle de la PS5 ou de la Xbox Series X, les consoles de salon sont forcément bien plus avantagées. D’ailleurs, Stream Deck vise seulement une qualité HD 720p à 60 images par seconde, alors que les dernières machines de Sony et Microsoft supportent la 8K et le 120 fps (pas en même temps cependant).

Steam Deck : quelle quantité de mémoire et de stockage ?

Valve intègre la même quantité de mémoire vive sur toutes les versions de Stream Deck, à savoir 16 Go de RAM LPDDR5. Comme indiqué plus tôt, trois variantes de stockage sont disponibles. Avec 64 Go d’espace en eMMC, l’option entrée de gamme offre peu de marge de manœuvre et une technologie moins performante. Les deux configurations plus premium sont déjà plus attractives avec l’exploitation d’un SSD NVMe, et une quantité de stockage de 256 ou 512 Go. Notons qu’en emplacement pour carte microSD permet d’étendre cette capacité.

Quelle est l’autonomie de Steam Deck ?

La console est équipée d’une batterie de 40 Wh trois fois plus imposante que celle de la Nintendo Switch. Il faut au moins cela pour garantir une autonomie sur les jeux gourmands, le catalogue de la Switch étant composé à quelques exceptions près de titres qui ne sont pas trop énergivores.

Steam Deck
Crédit : Valve

Valve annonce une autonomie de 2 à 8 heures pour Steam Deck. On imagine que la fourchette basse correspond à du jeu vidéo AAA et que la fourchette haute correspond à une utilisation desktop, ou à du visionnage de vidéo. Mais comme d’habitude, rien ne vaudra les tests en condition réelle en la matière.

L’alimentation et la recharge s’effectuent par un port USB Type-C PD 3.0 supportant une puissance jusqu’à 45W.

Quel est l’équipement audio du Steam Deck ?

Deux haut-parleurs ont pour mission de restituer le son sur Steam Deck. Ils sont positionnés en bas de la façade, près de l’écran. La console compte sur un système stéréo avec traitement numérique du signal intégré afin d’assurer l’immersion sonore. Elle prend aussi en charge l’audio multicanal via DisplayPort par USB-C, USB-C standard ou Bluetooth 5.0, et dispose d’une prise stéréo jack 3,5 mm pour des écouteurs ou un casque filaires. Deux microphones sont disponibles, permettant de communiquer par la voix en jeu ou d’utiliser des logiciels d’appel.

Steam Deck est-il compatible Wi-Fi et Bluetooth ?

En termes de connectivité, Steam Deck ne prend pas en charge le réseau mobile, ni en 4G ni en 5G. Pour jouer en ligne, il faut donc obligatoirement une connexion Wi-Fi. Steam Deck est compatible Wi-Fi dual-band 2,4 et 5 GHz, technologie MIMO 2 × 2, et avec les normes 802.11a/b/g/n/ac. Pour rappel, la bande de fréquence 5 GHz fournit de meilleurs débits, mais la bande de fréquence 2,4 GHz gère mieux la distance et les obstacles, choisissez la meilleure option en fonction de votre situation.

La console dispose du Bluetooth 5.0 pour appairer sans fil des contrôleurs, des casques ou écouteurs, ainsi que d’autres accessoires.

Quel est le catalogue de jeux compatible Steam Deck ?

Steam Deck
Crédit : Valve

L’une des grandes forces de la Nintendo Switch est son catalogue de titres exclusifs à la console. Mais Steam Deck a de sérieux atouts à faire valoir en la matière, avec un catalogue bien fourni et varié que son concurrent. La machine permet en effet de jouer aux productions de sa bibliothèque Steam. Toute l’offre de la plateforme est également disponible sur Steam Deck, sans besoin d’obtenir une version portable des jeux. Tous les titres qui constituent votre bibliothèque peuvent ainsi être lancés sur la console nomade.

Grâce au logiciel Proton, développé par Valve et basé sur une branche de Wine, aucun portage n’est nécessaire de la part des développeurs. “Votre build sera probablement fonctionnel immédiatement“, fait savoir le constructeur, éditeur et développeur.

Et si le catalogue Steam n’est pas suffisant à votre goût, le fait que Valve opte pour un écosystème ouvert apporte d’autres solutions. “Le Steam Deck est un PC, vous pouvez donc installer des logiciels tiers et d’autres systèmes d’exploitation”, nous indique-t-on. Autrement dit, même si l’interface et les performances ne seront pas forcément optimisées, il est possible d’installer un jeu du Microsoft Store, de l’Epic Games Store, de Battle.net, GOG, Origin, Ubisoft Connect…

Ce qui fait que les services à abonnement sont théoriquement également disponibles sur Steam Deck. On pense au Game Pass bien sûr, dont les jeux deviennent ainsi jouables sur appareil mobile sans utiliser le streaming, et aux différents services de cloud gaming : Microsoft xCloud, Nvidia GeForce Now, Google Stadia, Amazon Luna, et même le PS Now.

Quel système d’exploitation utilise Steam Deck ?

Steam Deck
Crédit : Valve

Steam Deck tourne sous SteamOS 3.0, basé sur la distribution Linux Arch, avec une interface graphique KDE Plasma 5. Un changement de taille après avoir toujours utilisé une distribution Debian sur les versions antérieures du système d’exploitation.

Mais il est également possible d‘installer Windows 10 sur Steam Deck, ou d’autres systèmes d’exploitation prévus pour les ordinateurs. L’appareil agit comme un véritable qui peut être customisé à l’envie.

À quoi sert la station d’accueil de Steam Deck ?

Valve a évoqué un accessoire pour Steam Deck, une station d’accueil qui n’est pas incluse avec la console portable et qui doit être achetée séparément à un prix qui est encore inconnu. Le produit ne semble pas encore terminé puisque l’on nous prévient que ses caractéristiques sont susceptibles d’être modifiées.

D’un poids d’environ 120 grammes et avec une taille de 117 mm × 29 mm × 50,5 mm, le dock maintient le Steam Deck relevé et peut servir à connecter des écrans externes, un câble réseau, des périphériques USB et l’alimentation. Comme avec la Switch, la station d’accueil permet donc un usage hybride de la console, avec la possibilité de jouer sur moniteur ou téléviseur. Mais dans ce cas, la solution de salon est bien moins livrée “clés en main” que chez Nintendo.

Steam Deck
Crédit : Valve

Autre déception, il semble que la qualité d’image reste identique sur l’écran de la console que sur un écran externe. Il faut donc se contenter d’une qualité HD qui ne nous semblait déjà pas convaincante sur la petite dalle 7 pouces et dont on peut craindre qu’elle ne rende pas très bien sûr de grands écrans. Étonnant que la Switch délivre une définition Full HD quand elle est dockée. Peut-être que Valve va pouvoir améliorer cet aspect d’ici à la sortie de la console, pourquoi pas avec l’intelligence artificielle.

En théorie, Stream Deck devrait être compatible avec la technologie FidelityFX Super Resolution d’AMD, son équivalent du DLSS de Nvidia. Celle-ci, annoncée sur PC, et même sur les consoles PlayStation et Xbox, permet de calculer une image en définition inférieure puis de la mettre à l’échelle (upscaling en anglais) pour gagner en performances et en qualité. Mais pour l’instant, Valve n’a pas abordé ce sujet.

La connectique de la station d’accueil se compose d’un port USB-A 3.1, de deux ports USB-A 2.0, d’une prise Ethernet, de ports DisplayPort 1.4
et HDMI 2.0, ainsi que d’une prise d’alimentation Passthrough USB-C. Un câble captif de 6 pouces USB-C avec un connecteur 90° à bas profil est également fourni.

Aucun rendu du dock n’a été partagé, il faut donc se contenter d’un schéma pour le moment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *